L’éducation positive : qu’est-ce que c’est ?

Education

Devenir ou être parent est une expérience unique. Parce que chaque enfant est unique, vous devez adapter l’éducation de votre enfant. De nos jours, l’éducation positive est très intéressante pour son aspect prônant l’autodiscipline et la bienveillance.  Mais qu’est-ce-que l’éducation positive ?

Définition de l’éducation positive

L’éducation positive ou parentalité positive est un ensemble d’attitudes adoptées par les parents pour accompagner leur enfant dans son développement. Ces attitudes sont le respect de la personne, la non-violence, l’écoute et la communication.

Vous pouvez adopter cette éducation dès la naissance de bébé, dès son inscription crèche ou à partir de l’enfance. L’important est de satisfaire les besoins de votre enfant tout en imposant des limites de manière respectueuse.

Que faut-il faire dans une éducation positive ?

La parentalité positive est une manière d’aborder toutes les situations en privilégiant l’écoute et la compréhension mutuelle. Vous prouverez votre amour et votre respect à votre enfant par cette éducation. Il existe donc quelques piliers et pratiques qu’il faut respecter :

Ecouter toujours ce que votre enfant a à vous dire

Peu importe la situation, laissez votre enfant extérioriser ses pensées sans l’interrompre. Vous pouvez ensuite lui parler de votre point de vue sur la situation.

Par exemple, votre emmenez votre enfant au parc et il est l’heure de rentrer. Vous lui demandez de se préparer pour rentrer mais il refuse. Laissez-le expliquer pourquoi il veut encore rester. Si vous êtes pressé, expliquez-lui que vous devez encore effectuer autre chose. Si vous avez encore un peu de temps devant vous, proposez-lui de rester encore un peu mais qu’après quelques minutes, vous devez rentrer. Cette communication permet un résultat gagnant-gagnant.

Changer ses mauvaises habitudes ou sa façon d’agir

Si votre enfant a une tendance fâcheuse et nuisible, vous pouvez l’aider à changer calmement sans passer par la case punition. Cela en lui parlant calmement et en lui expliquant que son habitude ne porte rien d’avantageux.

Privilégier la coopération

L’éducation positive est basée sur la coopération. Vous pouvez régulièrement l’aider et vous pouvez également demander de l’aide au bon moment.

Par exemple, après avoir joué, il arrive que les jouets de votre enfant s’éparpillent partout. Au lieu de lui forcer à obéir à vos ordres, proposez plutôt la coopération et l’entraide. Vous pouvez proposer à votre enfant de ranger ses jouets avec votre aide.

Favoriser la confiance

La confiance est une base de la parentalité positive. En premier temps, faites confiance en vous. Cela signifie que vous devez faire confiance en vos capacités en tant que parents responsables. Votre enfant pourrait ressentir votre manque de confiance en vous et profiter de votre faiblesse.

En second lieu, faites également confiance à votre enfant. Même si au début, l’éducation positive peut présenter des limites comme une difficulté à se faire écouter, en persévérant, votre enfant finira par être responsable et obéissant. Les enfants sont plus propices au changement, donc laissez du temps à votre enfant pour qu’il puisse comprendre vos attentes.

Qu’est-ce qu’il ne faut pas faire dans l’éducation positive ?

Dans la parentalité positive, vous devez oublier certaines pratiques :

Les punitions et récompenses

Dans votre enfance, vous étiez peut-être habitué à la punition pour les bêtises et les récompenses pour les bonnes actions. Et cette pratique peut s’installer automatiquement dans votre éducation. Mais dans l’éducation positive, ce sont des mauvaises habitudes. La communication et la compréhension sont à privilégier.

La violence

Parfois, il vous arrive d’être énervé par les bêtises de vos enfants ! Et votre colère peut être légitime. Mais peu importe la situation, vous devez éviter de frapper ou de donner des coups à vos enfants. Vous pouvez extérioriser votre colère en prenant du temps pour vous détendre.

Le jugement

Les jugements et les préjugés de tout genre peuvent sortir inconsciemment de votre bouche. En choisissant la parentalité positive, vous devez apprendre à ne pas juger votre enfant mais plutôt à le corriger si nécessaire. Le jugement atteint en effet, le développement psychologique de l’enfant. Dès l’inscription crèche de votre enfant, informez le responsable de la crèche de votre méthode d’éducation pour qu’il puisse continuer sur cette voie.