Incontinence chez la femme enceinte : Les causes

Santé
37
0

Beaucoup de facteurs peuvent causer l’incontinence urinaire chez la femme. En effet, les voies urinaires sont constituées principalement de la vessie où l’urine est stockée avant son évacuation et les reins, où l’urine se forme. La perte urinaire peut également être passagère ou permanent. Les causes sont nombreuses, mais celles de l’incontinence urinaire d’effort et de l’incontinence urinaire par impériosité seront mises en avant.

L’incontinence urinaire d’effort : les principales causes

L’incontinence urinaire féminine d’effort est due à plusieurs causes. La principale reste le dysfonctionnement des muscles périnéaux et le sphincter du col de la vessie. Plusieurs facteurs sont également responsables de l’incontinence urinaire d’effort :

  • Les traumatismes obstétricaux

Les traumatismes obstétricaux sont les conséquences pédiatriques inhérentes à un accouchement. Ici, le périnée de la femme endure une détérioration qui peut entraîner la perte urinaire temporaire. Ce cas est présenté très souvent lorsque le bébé atteint les 4 kg. En effet, la femme va souffrir de déchirure périnéale qui va causer incontestablement l’incontinence urinaire d’effort. En effet, plus le périnée actionne durant l’accouchement, plus la perte urinaire sera envisageable. D’après des études concernant le sujet, les accouchements par le siège et le périmètre crânien important du nouveau-né causent inévitablement l’incontinence urinaire d’effort chez la femme.

  • Les traumatismes chirurgicaux

L’incontinence urinaire d’effort chez la femme peut également être causée par l’ablation de l’utérus ou l’hystérectomie. De même, la chirurgie rectale peut également entraîner ce type de perte urinaire féminine.

  • La ménopause

L’incontinence urinaire féminine touche le plus souvent les femmes âgées, même si les jeunes sont également à risque.Les différentes transformations hormonales liées à la ménopause causent l’atrophie de la muqueuse urétrale et l’atrophievulvovaginale. La ménopause cause alors un impact considérable surla dégénérescence de la muqueuse urétrale et l’affaissement des muscles pelviens.

  • Les pathologies mécaniques

Les pathologies mécaniques sont responsables de l’incontinence urinaire d’effort chez la femme. En effet, les poussées abdominales trop fréquentes peuvent causer le dysfonctionnement des organes pelviens.

  • La constipation

La constipation fait également partie des facteurs courants qui causent l’incontinence urinaire d’effort chez la femme. Ici, la perte urinaire est engendrée par les pressions abdominales lors de la défécation. Ces derniers provoquent le retentissement du plancher pelvien qui maintient l’urètre et la vessie.

  • L’activité sportive

Certaines activités sportives et les activités professionnelles qui nécessitent le port de charges très lourdes peuvent causer l’incontinence chez la femme. On peut également compter l’athlétisme qui implique de fortes poussées abdominales très répétées.

  • D’autres causes de l’incontinence urinaire d’effort

La toux chronique, le tabagisme et l’obésitésont également responsables de l’incontinence urinaire d’effort chez la femme.

L’incontinence urinaire par impériosité : les causes

On distingue 3 sortes de causes liées à l’incontinence urinaire par impériosité : les causes urologiques, les causes neurologiques et les causes générales.

  • Les causes urologiques

Les causes urologiques l’incontinence urinaire par impériosité concernent l’irritation de la muqueuse vésicale. Cette dernière est engendrée par :

  • la cystite radique qui n’est autre que l’inflammation chronique ou aigüe de la vessie. Elle est liée à une radiothérapie pelvienne ;
  • la cystite médicamenteuse ;
  • l’inflammation de la paroi de la vessie d’originedue à la présence d’un calcul vésical.
  • La cystite interstitielle qui est associée aux douleurs pelviennes et aux impériosités pollakiurie majeure ;
  • la tumeur de la vessie ;
  • l’infection urinaire basse
  • Les causes neurologiques

Les causes neurologiques de l’incontinence urinaire par impériosité chez l’homme comme chez la femme sont fréquentes. Les troubles urinaires varient en fonction du niveau d’atteinte. La vessie neurologique centrale par exemple, est causée par les lésions du centre médullaire sacré qui se situe dans la vessie. On parlera alors de l’hyperactivité de la vessie alliant sensation de besoin et mictions involontaires. De ce fait, la vessie va se remplir automatiquement et va se vider automatiquement. La vessie neurologique périphérique de son côté, est causée par la lésion qui bloque l’arc réflexe mictionnel. Ce dysfonctionnement va complètement effacer les mictions et le besoin d’uriner. Faites appel à un gynécologue à Nice pour vos problèmes de fuite urinaires.

  • Les causes générales

Les causes générales l’incontinence urinaire par impériosité chez la femme sont également très fréquentes. Il y a tout d’abord l’ingestion de liquides qui irrite la vessie. On peut alors citer le café, le café décaféiné, les boissons gazeuses, le jus d’agrumes, le thé ou encore les édulcorants artificiels. Il existe également les médicaments utilisés contre les allergies, la pression artérielle, le rhume banal, les antidouleurs, les antidépresseurs, la pilule pour l’augmentation de l’excrétion de l’urine, les relaxants musculaires et les décongestionnants. Les causes générales l’incontinence urinaire par impériosité chez la femme incluent également la faiblesse des muscles du plancher pelvien, les lésions de la moelle épinière, l’hystérectomie, la faiblesse de la valve qui contrôle l’écoulement de l’urine, le syndrome douloureux vésical, la tumeur au cerveau et accident vasculaire cérébral.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

POSTER UN COMMENTAIRE.