Inégalité entre femme et homme au travail : une discrimination réelle !

Où se rendre

Les inégalités entre homme et femme au travail se font toujours sentir même si on est déjà presque en 2018. Certes, la législation met en place des dispositifs pour lutter contre ces différences, mais cela se fait de manière progressive. Il existe tout de même des textes prévus pour favoriser l’égalité entre la gent masculine et féminine.  Il faut en prendre connaissance de ceux-ci en consultant un Avocat Nice, et en prêtant toute son attention à cet article !

La réalité sur l’égalité entre femme et homme sur le lieu de travail

Même si la loi du 04 août 2014 a été mise en vigueur afin de lutter contre l’inégalité entre homme et femme, il faut croire que cette différence liée au genre est toujours une réalité au sein de certaines entreprises françaises. La loi sur le dialogue social n’a pas dissuadé les employeurs au point de payer en moyenne 25 % de moins une femme en comparaison d’un homme. D’autres chiffres permettent de saisir l’étendue de ces disparités, à l’exemple de 3 femmes sur 4 ne réussissent pas à gagner leur vie que leur conjoint.  80 % des emplois à temps partiel sont réalisés par la gent féminine et les créateurs d’entreprises sont généralement des hommes. Ces résultats d’étude indiquent que les responsabilités dans la vie active sont en grande majorité attribuées aux hommes.  De plus, le sexisme se poursuit dans le harcèlement sexuel, car 1 femme sur 5 affirme avoir connu au moins une fois dans sa vie cette situation. Si vous êtes actuellement victime d’un tel comportement de votre supérieur hiérarchique ou de votre employeur, n’hésitez pas à contacter dans l’immédiat votre avocat Nice !

Face à cette inégalité qui est tellement si évidente, le président Macron prévoit des solutions concrètes en matière salariale.  Il fera mettre en place le système de « blame and shame »  par le secrétaire d’État à l’Égalité Marlène Schiappa. Il s’agit des dispositions en faveur des femmes comme des hommes.

Avocat Nice : Obligation qui s’adresse à l’employeur

Tout employeur doit prendre connaissance de la loi et l’appliquer.  En effet, selon les dispositions du 04 août 2014, toutes entreprises sont dans l’obligation de respecter les exigences d’égalité professionnelle afin de pouvoir accéder au marché public.

Elles doivent éviter le licenciement lié au genre ou au harcèlement sexuel  vu que cela est considéré comme un délit par le conseil de prud’hommes. De ce fait, un tel renvoi est sanctionné.

Un employeur ne doit pas rémunérer ces employés de manière inégale, quel que soit leur sexe. Un homme et une femme qui exerce le même travail doivent gagner le même salaire. En outre, une annonce de recrutement ne peut pas faire preuve de discrimination en indiquant le sexe ou la situation familiale du candidat recherché. Le fait que la personne soit un homme ou une femme n’est pas à considérer à l’embauche.

D’autres mesures qui régissent la vie professionnelle sont à appréhender auprès d’un avocat Nice parce qu’elles sont vitales pour les EPIC, pour toutes entreprises publiques, anonymes et en commandites.